Un système d’enseignement supérieur ouvert, dynamique et valorisé à l’international

 
Les diplômes de l’enseignement supérieur français sont structurés autour d’une architecture européenne commune, le LMD. Ce système prend pour référence les années ou semestres d’études validés depuis l’entrée dans l’enseignement supérieur et leur correspondance en crédits ECTS*.

 

- Les universités délivrent des diplômes nationaux qui possèdent la même valeur quel que soit l’établissement où ils ont été délivrés.
- Le diplôme d’ingénieur est un diplôme national et les écoles qui le délivrent sont habilitées par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI).
- Une habilitation analogue existe pour les écoles de commerce et de gestion reconnues par l’État, dont les diplômes sont visés par le ministère de l’Éducation nationale, ou encore ont obtenu des labels ou des accréditations internationales.
- Les écoles d’art, les écoles spécialisées sont également soumises à des certifications nationales.

*Crédits ECTS : (European Credit Transfer System), système européen de transfert de «crédits» académiques capitalisables et transférables en Europe (60 ECTS pour une année)