Ces licences de sciences proposent un choix très varié de spécialisations, avec des perspectives nombreuses en master à l’université ou en école d’ingénieurs. Pour accéder à ces licences, il est préférable d’avoir obtenu un baccalauréat scientifique. Cependant, des mises à niveau existent pour les bacheliers d’autres filières.

Les principales mentions en Sciences, technologie et santé

 

  • La licence en mathématiques

Au programme : En plus des cours « traditionnels » de mathématiques (algèbre, analyse, géométrie,…), l’informatique est également étudiée lors de cours de modélisation et simulation numériques, apprentissage de l’utilisation de logiciels… Les parcours peuvent être déclinés selon l’orientation envisagée telle que les finances, la cryptographie, la modélisation, la simulation etc.

En savoir plus : Licence de mathématiques

  • Mention Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS)

Au programme : mathématiques, informatique, enseignements en sciences humaines et sociales (économie, psychologie...).

  • Mention Physique

Au programme : optique, mécanique, électromagnétisme, thermodynamique, physique quantique, physique fondamentale, physique appliquée… Apprentissage de la formulation de problèmes de physique pour les traiter informatiquement et exploiter les résultats.

En savoir plus : Licence de physique

  • Mention Physique et Chimie

Au programme : physique et chimie dans des proportions qui peuvent différer d'une université à l'autre. Point commun : une démarche associant l'observation, l'expérimentation et la modélisation. Les outils mathématiques et informatiques occupent une bonne place.

  • Mention Science de la vie et de la Terre

Au programme : biologie, biochimie, géologie, écologie, agro sciences selon les spécialisations proposées (sciences de la Terre, de l'Univers, biologie de l'environnement).

  • Mention Sciences de la Terre

Pour les passionnés de géologie, d'océanologie, de volcanologie...

Au programme : les notions de base en géologie ; un aperçu des principales applications géologiques (paléontologie, minéralogie, pétrologie, hydrologie…) ; les disciplines scientifiques (maths, physique, chimie, biologie et informatique) qui interviennent pour les applications géologiques.

Différents parcours sont ensuite proposés : géologie appliquée au génie civil ; prospection et exploitation pétrolière et minière ; géologie et problématiques environnementales ; hydrogéologie…

En savoir plus : Licence des sciences de la Terre

  • Mention sciences de la vie

Au programme : biologie moléculaire, cellulaire, de la génétique, de la biologie animale et végétale..., mais aussi des matières scientifiques (physique, chimie et maths) utilisées comme autant d'outils des applications de la biologie.

Les parcours apportent des orientations en biochimie, biologie cellulaire, biologie moléculaire et génétique, biotechnologies, sciences de la vie et de l'environnement…

En savoir plus : Licence de biologie

  • Mention Informatique

Au programme : formation de base en algorithmique et programmation, systèmes et réseaux, bases de données, technologies Internet, génie logiciel... Les mathématiques occupent une place importante (algèbre, analyse...) et les projets vont croissant au cours de la formation.

Les parcours possibles sont variés : bio-informatique, maths-informatique, informatique-électronique, MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises)…

En savoir plus : Licence d'informatique

  • Mention Electronique, énergie électrique, automatique (3EA)

Au programme : les bases de l'électronique, l'électrotechnique, l'automatique et l'informatique industrielle (systèmes numériques, programmation, supervision…). Ces formations comprennent également de l'informatique et des cours de CAO (conception assistée par ordinateur), utilisée pour réaliser des circuits électroniques. Les travaux pratiques (TP) développent les compétences en mesure, instrumentation et contrôle.

En savoir plus : Licence d'électronique

  • Mention Mécanique

Au programme : mécanique des solides, mécanique des fluides (hydraulique, aérodynamique), résistance des matériaux et élasticité, transferts thermiques. S'y ajoutent la conception assistée par ordinateur (CAO), les techniques de calcul et de modélisation numérique.

Des parcours à orientation théorique ciblent la modélisation et les calculs en mécanique. D'autres sont centrés sur le génie mécanique, l'aéronautique, la mécatronique, la thermique, l'acoustique…

En savoir plus : Licence en mécanique

  • Mention Génie Civil

Au programme : mécanique des milieux continus, des fluides, des structures et des sols, résistance des matériaux… S'y ajoutent des techniques de l'ingénieur, notamment la conception et le dessin assistés par ordinateur (CAO-DAO)… La découverte du secteur du bâtiment et des travaux publics et des différentes étapes de la construction (de l'appel d'offres à la livraison, l'organisation du chantier) est aussi abordée.

En savoir plus : Licence en génie civil

  • Mention Sciences et technologies

Au programme : Le contenu de cette formation scientifique pluridisciplinaire peut être très différent d'une université à l'autre. Il met l'accent sur les maths, l'informatique, l'électronique, ou bien privilégie la physique, la chimie ou la biologie, voire d'autres matières.

  • Mention Sciences pour l’ingénieur

Au programme : pluridisciplinaire, cette licence aborde un large spectre d'enseignements dont les proportions peuvent varier d'une université à l'autre. L’idée est d’obtenir un solide socle de connaissances dans l'ensemble des disciplines scientifiques (mathématiques, physique, informatique...) et un temps de réflexion supplémentaire pour mûrir son orientation. Dès la deuxième année de licence, il est possible de se spécialiser. Cette licence cherche à développer les compétences expérimentales par de nombreux travaux pratiques et des projet ainsi que la pratique du travail d’équipe.

Présents dans toutes ces licences : de nombreux travaux pratiques et projets sur des systèmes

  • Mention Science pour la santé

Cette licence s’adresse aux étudiants souhaitant rallier les sciences fondamentales et les sciences de la santé. Egalement, les étudiants qui désirent se réorienter après la 1ère année commune aux études de santé (PACES) peuvent intégrer cette licence. 

Au programme : cette mention associe un socle scientifique de base (biologie cellulaire et moléculaire, chimie organique, biochimie, physique, mathématiques, physiologie, etc.) à des enseignements plus spécialisés (biostatistiques, biophysique, immunologie, biologie des agents infectieux, biochimie des aliments, etc.). A cela s'ajoutent de l'anglais, des cours d'expression écrite et orale, ainsi qu'une initiation au travail de recherche scientifique. Une spécialisation s'effectue progressivement via différents parcours.

Après la 2ème ou la 3ème année de licence, certaines universités permettent aux étudiants les plus brillants d’intégrer la 2ème année de médecine, sur dossier.

  • Mention Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS)

Les licences de STAPS exigent un bon niveau sportif, mais aussi scientifique... Un profil polyvalent et une forte implication personnelle sont requis.

En savoir plus : Licence de STAPS


Que faire après une licence en Sciences, technologie et santé ?

Après la 2ème année de licence, les étudiants souhaitant un parcours davantage professionnel peuvent déjà s’orienter vers une licence professionnelle dans la spécialité qu’ils ont étudiée.

Ces licences tant générales que professionnelles donnent accès au niveau Master préparant à la recherche ou à l’enseignement ou permettant d’accéder à des secteurs transversaux selon la spécialité (banque, finances, industrie,…)

La plupart de ces licences offrent la possibilité aux étudiants de se présenter aux concours d’entrée en écoles d’ingénieurs ou dans des écoles plus spécifiques selon la spécialité étudiée (écoles nationales de statistiques, Instituts de formation en soins infirmiers…)