Paris est grande, beaucoup de diversité, de culture, plus de théâtre > République tchèque
 
arriver en France, République tchèque
Linda , République tchèque

Linda est étudiante en doctorat SACRE, Sciences, Arts, Création, Recherche, au Conservatoire national supérieur d'Art dramatique (CNSAD) de Paris. Il s'agit de l'école de théâtre la plus prestigieuse de France! Voici son expérience:

 > Comment t’es venue l’idée d’étudier en doctorat en France ?

J'étais en train de préparer mes examens de Master à DAMU quand j'ai découvert sur l'internet , par hasard, le concept de nouveau doctorat pluridisciplinaire du pratique artistique 'SACRe'. La description de ce programme m'a beaucoup attirée, c'était une occasion idéale pour continuer mon travail de mise en scène, alors j'ai décidé d'y postuler.

> Qu’est-ce que tu t’es dit quand tu as posé le pied en France pour la première fois ?

Je connaissais la France déjà bien avant mon déménagement. Je ne me souviens donc plus ce que je me suis dit pour la première fois. Peut-être que les gens s'habillent mieux, parlent plus et prennent plus de temps à faire des choses.. profitent du temps.

> Comment t’es tu débrouillée sur le plan matériel, installation, compte bancaire, etc… ?

J'ai eu la chance d'obtenir ce qu'on appelle un contrat doctoral sur trois ans. C'est un update des allocations... Cela fonctionne comme un contrat classique d'emploi à durée déterminée. C'est assez confortable car j'ai un salaire qui me permet de vivre mais aussi ce contrat permet d'être inscrit au régime générale et ainsi obtenir sans problème la carte vitale, mieux trouver une location d'un appartement, etc. Pour le reste j'ai suivi les instructions sur l'internet ou alors je suis directement allée poser des questions à la banque par exemple. En France, les gens sont prêts à vous aider dans les démarches administratives.

> Parlais-tu français avant de venir étudier en France ? Est-ce que cela a été un élément décisif ?

Oui, je parlais déjà français avant. Autrement je n'aurais jamais pu répondre à l'appel à candidature (diplôme C1 est exigé pour la plupart des programmes doctoraux en France). C'était donc un élément décisif. Je crois pourtant que ce n'est pas impossible de débarquer en France sans connaître bien la langue. C'est plus compliqué, mais faisable.  

> Qu’est-ce que, selon toi, ton parcours d’étude en France va t’apporter sur le plan universitaire et/ou professionnel ?

Pour l'instant ce programme m'apporte beaucoup de rencontres très intéressantes. Avec les autres metteurs en scènes, comédiens et surtout avec les autres artistes. Le programme du doctorat SACRe réunit cinq grandes écoles d'art de Paris (CNSAD, La Fémis, ENSAD, Beaux Arts et CNSMDP) et Ecole Normale Supérieure, cela permet de connaître le milieu de tous ces écoles, pratiquer un autre domaine d'art... se laisser enrichir et influencer par les autres artistes et chercheurs. Mais il y a aussi une tradition de théâtre qui est très différente par rapport à la République Tchèque. J'apprends ici aussi comment travailler avec des comédiens français, avec une autre mentalité de public, différente sens d'humour, différents textes... Je ne sais pas encore si je vais rester en France au bout de ce chemin, mais jusqu'ici je suis ravie par toutes les opportunités que cela m'a apporté

> Quel est selon toi le plus gros défaut de Paris ? Sa plus grande qualité ?

C'est très simple, pour les deux questions la réponse est : Paris est grande. Cela signifie qu'il y a beaucoup de diversité, de culture, plus de théâtre, plus de spectacles, des concerts et des expositions à voir, des choses à faire et des gens à rencontrer...  Mais aussi que c'est une ville assez stressante, anonyme et pas mal dangereuse. Des fois il faut passer une heure dans le métro pour aller chez des amis. C'est pour ça il faut bien choisir son quartier, les quartiers ici fonctionnent comme des petites villes semi-indépendantes.

> Que conseillerais-tu à un étudiant tchèque qui souhaiterait venir comme toi faire son doctorat en France ?

Suffisamment en avance s'adresser aux responsables du programme par lequel il est intéressé, ne pas hésiter à appeler et à venir voir tout le monde qui pourrait lui conseiller, car montrer une motivation sérieuse est très important lors un concours pour un doctorat. Et ensuite bien préparer le dossier et l'entretien.