Nejčastější otázky

 

brr blo blu bli

Kolik stojí studia ve Francii?

Zápisné na francouzských vysokých školách patří mezi jedno z nejnižších v Evropě. Základní výše ročního školného schválená pro státní školy pro rok 2012-2013 je následující:

* 181 € bakalářské studium (stupeň „Licence“)

* 250 € magisterské studium (stupeń „Master“)

* 380 € doktorándské studium (stupeň „Doctorat“)

* 596 euro inženýrské studium

Le relevé d'identité bancaire est un document papier qui contient l'identité du titulaire d'un compte bancaire et ses coordonnées bancaires. Il permet de communiquer sa domiciliation bancaire pour recevoir des virements et /ou régler des factures.

On peut obtenir un RIB :

  • dans les derniers feuillets de ses chéquiers,
  • dans l'en-tête de ses relevés de compte,
  • sur internet, dans l'espace dédié à la consultation de son compte,
  • au guichet de la banque où son compte est ouvert.

Pour avoir droit à une aide financière du ministère de l'enseignement supérieur (bourse sur critères sociaux), il faut avoir moins de 28 ans au 1er septembre de l’année universitaire et suivre une formation habilitée à recevoir des boursiers. Les aides sont ensuite attribuées en fonction de trois critères : les revenus du foyer fiscal, le nombre d’enfants à charge fiscale de la famille et l’éloignement du lieu d’études.

Cette bourse est accessible aux étudiants étrangers possédant la nationalité de l'un des États membres de l'Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’Espace économique européen ou de la Confédération suisse à condition de remplir certaines conditions : http://www.cnous.fr/_vie_15.htm

Le coût de l’inscription dans une université en France est l´un de plus faible d´Europe. Les droits de scolarité annuels, fixés pour l'ensemble des établissements publics pour l'année universitaire 2012-2013, sont les suivants :

·         181 euros pour la Licence

·         250 euros pour le Master

·         380 euros pour le Doctorat

·         596 euros pour les Ecoles d’ingénieurs

 

 

Consulter notre base de données CampusBourses! CampusBourses est un catalogue de bourses mis à disposition par l’Agence Campus France. Destiné aux étudiants étrangers, il répertorie différentes aides proposées par les institutions gouvernementales françaises et étrangères, les organisations européennes et internationales, les collectivités locales, les entreprises, les fondations, les universités et les écoles. Il permet de rechercher un financement à l’aide d’un moteur de recherche qui s’adapte au profil de chacun. S’il ne constitue pas une liste exhaustive des différentes possibilités de bourses, il offre un bon panorama général des dispositifs existants. Vous pouvez consulter CampusBourses à cette adresse : http://www.campusfrance.org/fr/node/1276

5 000 salles de cinéma, 33 000 représentations par an (théâtres nationaux, centres dramatiques nationaux, scènes nationales, théâtres privés), 1 200 musées, sans oublier les festivals de musique, les concerts et toutes les manifestations diverses couvrant tous les domaines : aussi bien à Paris qu'en province, tout est là pour vous distraire et pour vous cultiver. La France reste la première destination touristique mondiale ou plus de 38 000 bâtiments sont protégés et classés monuments historiques.

Tous les lieux culturels pratiquent une réduction pour les étudiants et proposent des formules d’abonnement.

Le statut d’étudiant facilite également la pratique des sports : il donne un accès privilégié aux installations sportives et les associations sportives sont très actives dans les écoles et les universités.

Etudes (9)

Bien-sûr ! Il n'est pas nécessaire de parler français pour faire ses études en France.

Comme premier pays non-anglophone d'accueil d'étudiants étrangers, la France possède un grand nombre de formations enseignées en anglais.

Le catalogue Campus France des formations supérieures enseignées en anglais présente près de 700 formations accessibles aux étudiants anglophones. 

En France, les travaux des élèves sont évalués selon une échelle de 0 à 20 points, 0 étant la plus mauvaise note et 20 la meilleure. Pour réussir/valider un examen ou une matière il faut avoir au moins 10/20.

Par ailleurs, certaines universités pratiquent un système de compensation entre les notes, c'est-à-dire que des matières peuvent se compenser pour la validation d'un semestre. Il suffit alors que la moyenne de toutes les matières soit supérieure ou égale à 10 pour permettre la validation du semestre. En clair, si vous avez obtenu la note 5 à une matière et qu'aux autres vous avez eu plus de 10 vous avez alors validé votre semestre car la moyenne de toutes les matières est supérieure à 10/20 (si les matières ont le même coefficient).

Le système de compensation peut aussi s’appliquer à toute l´année scolaire, c'est-à-dire que les deux semestres peuvent se compenser.

En France, l'année académique commence au mois de septembre ou d'octobre et se termine en mai ou en juin selon les établissements et les formations suivies.

L'année universitaire est ponctuée de vacances: deux semaines en décembre-janvier, englobant les fêtes de Noël et du jour de l'an, deux semaines en février (les vacances d'hiver), et deux semaines au printemps, fin mars ou début avril (appelées "vacances de pâques"). Les vacances d'été durent plus de deux mois, et incluent systématiquement les mois de juillet et d'août.

A l’université, un étudiant a de 20 à 30 heures de cours en moyenne par semaine.

Les examens

En France il existe deux types d´examens : le contrôle continu et l´examen final

- Le contrôle continu permet de valider les acquis au fil d'épreuves succinctes réparties tout au long de l'année dans chaque matière enseignée.

- L´examen final est un contrôle des connaissances qui s’effectue en fin de semestre pour chaque matière étant hors contrôle continu. Il y a une session d’examens après chaque semestre (deux sessions dans l'année).

La période d´examens est plus courte qu´en République tchèque. Elle dure en général 7 voire 10 jours. Tous les examens se déroulent pendant cette période et les étudiants ne peuvent pas choisir la date de leurs examens. On ne peut passer chaque examen qu´une seule fois (et une seule fois seulement en rattrapage également).

 

Les rattrapages

Un étudiant recalé pendant une session d’examens a la possibilité de repasser une partie de ses examens en session de rattrapage. Tous les rattrapages du premier semestre se déroulent en général à la fin de l´année scolaire (en juin), et les rattrapages du second semestre se passent vers le mois d´août.

Dans l'enseignement supérieur français, au sein des universités en particulier, on distingue deux types de cours: les cours magistraux (přednáška), et les travaux dirigés et les travaux pratiques (cvičení).

Les cours magistraux - Il s'agit de cours en amphithéâtre de 100 à 1000 places, sous forme d'exposé par un professeur durant lequel l'étudiant prend des notes.

Les travaux dirigés et les travaux pratiques – Ils  illustrent les cours magistraux par une mise en pratique et un approfondissement des connaissances théoriques exposées durant les cours magistraux. Ils sont obligatoires, à la différence des cours magistraux.

La durée des cours est plus longue en France qu’en République tchèque (une heure contre 45 minutes).

 

Pour plus d´informations concernant l´organisation des études en France cliquez ici.

Depuis la déclaration de Bologne, signée en 1999, l'Espace européen de l'enseignement supérieur est harmonisé. Les universités délivrent trois sortes de diplômes : le Bakalář (la Licence), le Magister (le Master) et le Doktorát (le Doctorat) pour la République tchèque. Pour faciliter l´harmonisation et la reconnaissance des diplômes et des cours, le système ECTS (European Credit Transfert System) a été créé.

Sous l´appellation «Grandes Ecoles » sont regroupées les Ecoles d´ingénieurs, les Ecoles de commerce, les Ecoles normales supérieures (ENS), les Ecoles nationales vétérinaires et les IEP (Instituts d´études politiques). Les Grandes Ecoles désignent des établissements d’enseignement supérieur délivrant un diplôme reconnu par l’État (le plus souvent bac + 5), caractérisés par un niveau de formation élevé et une forte sélection lors de l’admission.

Attention, les frais d’inscription et de scolarité sont plus élevés dans les Grandes Ecoles de commerce que dans les universités.

Tout dépend de l’établissement et de la formation que vous visez.

Pour une demande d’admission en Licence 1, il faut démarcher dès le mois de janvier précédant votre départ en France (cf. question sur Admission Post Bac) ; pour les autres années d’études, les portails d’inscription s’ouvrent courant avril sur le site Internet des universités.

Attention toutefois, certaines formations peuvent exiger des inscriptions plus tôt dans l’année ! Informez-vous le plus tôt possible directement auprès de l’établissement.

Non.

En revanche, le responsable de l’espace Campus France certifie gratuitement les traductions du tchèque vers le français. Beaucoup d’établissements français exigent cette certification officielle.

Pour bénéficier de ce service, il vous suffit de contacter le responsable (prague@campusfrance.org), lui envoyer vos documents originaux et leur traduction en format électronique (respectivement en .pdf et en .doc). Une vérification des documents originaux sera faite lors de la remise de la certification.

Vous pouvez traduire vos documents vous-mêmes, ou bien faire appel à un traducteur assermenté : http://www.france.cz/Contacts-utiles-elus-enseignement-medecins (voir en bas de la liste)

En dehors d’un programme d’échange, et au sein d’un établissement public d’enseignement supérieur, non. En revanche, beaucoup d’écoles de langues ou d’écoles privées vous permettent d’effectuer un séjour d’un semestre seulement.

Les réponses des établissements peuvent s'étaler du 15 juin au 15 septembre pour un début des cours en octobre. Il faut en tenir compte, car cela signifie que dans certains cas, vous n'aurez guère plus d'un mois pour préparer concrètement votre départ.

Nous conseillons de conduire simultanément plusieurs demandes d'inscription auprès d'établissements différents : cela augmente considérablement vos chances !

Tout dépend de l’établissement et la formation que vous visez.

En principe, il vous faudra traduire vos diplômes (Maturita, Bakalář, Magister, etc.) en français et fournir un relevé de notes (à traduire également).

Parfois, une lettre de motivation et un CV seront également demandés.

Le contact préalable avec les établissements doit se faire au plus tôt dans l'année, afin que le dossier puisse être retourné au printemps. Un séjour d'étude à l'étranger se prépare en général un an à l'avance

L´inscription s´effectue ensuite en 3 étapes :

1. Obtention de l´attestation d´admission

2. Inscription administrative qui valide l´admission. Elle s´effectue à l´arrivée en France, c’est le moment où vous payez votre

   inscription (vos droits de scolarité).

3. Inscription pédagogique gratuite. Elle finalise l’admission (choix des cours,…)

Existuje několik typů jazykových testů a diplomů z francouzštiny.

Patří sem například francouzské zkoušky : TCF a TCF-DAP. Jedná se o všeobecné jazykové zkoušky uznávané a koncipované francouzským ministerstvem vysokého školství. Tyto zkoušky se skládájí z povinných a z nepovinných částí.

Osvědčení o jazykové úrovni TCF je platné po dobu 2 let. Zkouška TCF pro širokou veřejnost se skládá ze 3 povinných částí (poslech, čtení a gramatická cvičení) a ze dvou nepovinných částí (písemý a ústní projev).

Zkouška TCF DAP je určená studentům (ze zemí mimo Evropskou unii), kteří by se rádi zapsali do (1. nebo do 2. ročníku) bakalářského studia nebo na vysokou školu architektury, a kteří prozatím nepodstoupili zkoušky zvané DELF B2 nebo DALF.

Existuje také celá řada diplomů z francouzského jazyka (s časově neomezenou platností). Pro žáky, studenty a ostatní nefrankofonní osoby zavedlo francouzské ministerstvo školství diplomy DELF a DALF.

Mezinárodní osvědčení DELF a DALF se skládají z šesti na sobě nezávislých certifikátů, které odpovídají šesti úrovním Společného evropského referenčního rámce pro jazyky (úroveň A1 – C2). V rámci každé úrovně jsou ohodnoceny 4 jazykové kompetence: samostatný ústní a písemný projev, poslech a porozumění psanému textu.

Více informací naleznete na stránkách: CIEP (Mezinárodní centrum pedagogických studií) http://www.ciep.fr/delfdalf/index.php#0

K přijetí na francouzské univerzity a vysoké školy je zapotřebí minimální úroveň znalosti francouzštiny doložená jazykovým testem či diplomem. Většina univerzit požaduje úroveň znalosti franzouštiny odpovídající alespoň B2 podle SERRJ (Společný evropský referenční rámec). Pro magisterské studium je však nutná vyšší úroveň jazykových znalostí.

Il existe plusieurs types de tests et diplômes de français langue étrangère.

Parmi eux, on trouve les tests de français : le "TCF" et le "TCF-DAP". Il s'agit de tests de niveau linguistique général retenus par le ministère français de l'Enseignement supérieur. Ils comprennent des épreuves obligatoires et des épreuves facultatives.

Le TCF est valable 2 ans et donne lieu à une attestation. Ce test est composé de 3 épreuves obligatoires (compréhension orale, compréhension écrite et structures de la langue) et de 2 épreuves facultatives (expression écrite et expression orale) pour le TCF Tous Publics.

Le TCF DAP (pour la demande d’admission préalable) est destiné aux étudiants (hors Union européenne) qui souhaitent s´inscrire en premier cycle universitaire (licence 1 ou licence 2) ou dans une école d’architecture et qui ne sont pas titulaires du DELF B2 ou du DALF.

Il existe également des diplômes de la langue française (valables sans limitation de durée). Pour les élèves, étudiants et autres apprenants étrangers non francophones, le ministère français de l'éducation nationale a mis en place les diplômes DELF (diplôme élémentaire de langue française) et DALF (diplôme approfondi de langue française).

Les DELF et DALF sont harmonisés sur l’échelle à 6 niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues (A1 à C2). Chacun de ces diplômes évalue les quatre compétences de communication : la compréhension orale, la compréhension écrite, la production écrite, ainsi que la production et l’interaction orales.

Pour plus d´informations : CIEP (Centre international d´études pédagogiques) http://www.ciep.fr/delfdalf/index.php#0

Un niveau minimum, évalué par un test ou un diplôme, est souvent requis pour pouvoir être admis dans les universités ou les écoles françaises. La plupart des universités demandent un niveau de français équivalent au niveau B2 minium. Un niveau plus élevé est demandé au niveau Master généralement. 

La France est parmi les trois premières destinations des étudiants tchèques en mobilité internationale.

Si on prend en compte la mobilité Erasmus seulement, 724 étudiants tchèques faisaient leurs études en France en 2012. La France est donc le deuxième pays le plus demandé pour les étudiants tchèques. En outre il s´agit d´une mobilité équilibré car le nombre d’étudiants français en République tchèque augmente régulièrement. En 2011, la République tchèque a accueilli 630 étudiants français en mobilité Erasmus.

Par ailleurs, le gouvernement français soutient des formations supérieures franco-tchèques qui forment tous les ans 250 étudiants partiellement ou majoritairement en français et en vue d’un double diplôme de master. 

Transport (1)

En train - La France dispose d'un des réseaux ferroviaires les plus performants et confortable au monde, grâce notamment aux trains à grande vitesse (TGV). Il est donc facile de se déplacer d'une ville à une autre, même sur de longues distances (4 heures de train seulement séparent Marseille de Lille !).

En avion - De nombreuses lignes aériennes internationales ou intérieures au départ de chaque grande ville française permettent de rejoindre dans de bonnes conditions n'importe quel endroit du globe.

En voiture - Les infrastructures routières et autoroutières sont également d'excellente qualité. Vous pourrez utiliser en France votre permis de conduire national. La vitesse est limitée à 30, 40 ou 50 km/h dans les villes, à 90 km/h sur route et à 130 km/h sur autoroute. Tout véhicule à moteur doit être assuré.

Pour voyager moins cher en voiture vous pouvez profiter du système de co-voiturage. Le co-voiturage est l´utilisation d´une même voiture par plusieurs personnes. Plus d’information ici : les sites officiels.

Transports en commun urbains - Les transports en commun sont assurés par des autobus et/ou des tramways. Par ailleurs, la plupart des villes ont installé un système de réseau de vélos en libre-service (le vélib’ pour Paris par exemple).

En taxi - Les tarifs pratiqués par les taxis sont strictement contrôlés en France, ils sont plutôt élevés par rapport aux standards internationaux.

En France, on se nourrit en général trois fois par jour : petit déjeuner au réveil, déjeuné vers 13h, dîner vers 20h. Le déjeuner et le dîner sont de vrais repas.  

La possibilité la moins chère est évidement le repas fait par vous-mêmes à la maison. Il est également possible de prendre un repas dans les nombreux cafés et restaurants.  Manger au restaurant universitaire est certainement l’option la plus simple et la plus rapide. Il s'agit de restaurants gérés par les CROUS (http://www.cnous.fr/_etudier_89.htm). Les tarifs pratiqués sont très intéressants : un repas complet coûte 3 voire 4 euros. Tous les détenteurs d'une Carte d'étudiant ont accès à ces établissements. Certains sont ouverts le soir et le week-end.

Pour un déjeuneur encore plus rapide il est possible de prendre un sandwich dans une brasserie (3-5 euros). Plus exceptionnellement peut être, vous pouvez aller dans un restaurant mais il faut prévoir un budget plus élevé c´est-à-dire entre 10-20 euros en moyenne.

En France, on se nourrit en général trois fois par jour : petit déjeuner au réveil, déjeuné vers 13h, dîner vers 20h. Le déjeuner et le dîner sont de vrais repas.  

La possibilité la moins chère est évidement le repas fait par vous-mêmes à la maison. Il est également possible de prendre un repas dans les nombreux cafés et restaurants.  Manger au restaurant universitaire est certainement l’option la plus simple et la plus rapide. Il s'agit de restaurants gérés par les CROUS (http://www.cnous.fr/_etudier_89.htm). Les tarifs pratiqués sont très intéressants : un repas complet coûte 3 voire 4 euros. Tous les détenteurs d'une Carte d'étudiant ont accès à ces établissements. Certains sont ouverts le soir et le week-end.

Pour un déjeuneur encore plus rapide il est possible de prendre un sandwich dans une brasserie (3-5 euros). Plus exceptionnellement peut être, vous pouvez aller dans un restaurant mais il faut prévoir un budget plus élevé c´est-à-dire entre 10-20 euros en moyenne.